Retour sur La Francophonie Tout Court, soirée de courts-métrages francophones (12 mars 2018, La Haye)

« C’est un grand agrément que la diversité », qui fait « tout le sel de la société » : cette citation de l’écrivain et dramaturge français Antoine Houdar de la Motte résume bien, à elle seule, la richesse de la francophonie, qui était à l’honneur ce lundi 12 mars au cinéma Pathé Buitenhof de La Haye, dans le cadre de la soirée « La Francophonie Tout Court ».

JPEG

« C’est un grand agrément que la diversité », qui fait « tout le sel de la société » : cette citation de l’écrivain et dramaturge français Antoine Houdar de la Motte résume bien, à elle seule, la richesse de la francophonie, qui était à l’honneur ce lundi 12 mars au cinéma Pathé Buitenhof de La Haye, dans le cadre de la soirée « La Francophonie Tout Court ».

JPEG - 133.6 ko
M. Stéphane Lopez, Ambassadeur, Représentant permanent de l’OIF auprès de l’Union européenne à Bruxelles
JPEG - 180.1 ko
M. Abdelouahab Bellouki, Ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas

En présence de 14 ambassadeurs de pays francophones dont l’Ambassadeur du Maroc, président du Groupe des ambassadeurs francophones à La Haye et du représentant permanent de l’Organisation internationale de la francophonie auprès de l’Union européenne à Bruxelles, la salle, comble, a pu découvrir pendant près de deux heures un florilège passionnant de courts-métrages issus de différents pays.

JPEG

Du Sénégal à l’Autriche, de la Roumanie à la Tunisie, de Chypre à la Suisse, les 350 spectateurs, parmi lesquels une grande majorité de jeunes gens, ont pu voyager à travers la vitalité du cinéma francophone pour en apprécier toute la diversité. Diversité de forme– films d’animation, montages photographiques, contes revisités, proximité avec l’univers de la bande dessinée ; diversité de ton, tour à tour humoristique ou plus grave ; diversité, enfin, des thématiques abordées : la migration, la condition des enfants, la naissance du sentiment amoureux, la découverte de l’homosexualité, la Grande guerre, la mort.

Au sein d’un tel foisonnement, un fil conducteur semblait pourtant se dessiner : la confiance dans les pouvoirs du langage et de la solidarité. Car c’est bien d’abord cela, l’esprit de la francophonie : le partage, le dialogue des cultures, le respect mutuel.

JPEG

Autant de valeurs qui ont infusé le difficile travail de sélection auquel se sont livrés les élèves du lycée français van Gogh de La Haye et de l’Ecole européenne de Bergen. Le court-métrage d’animation français « Lettres de femmes », réalisé par Augusto Zanovello, se déroulant sur le front de la Grande Guerre , qui a remporté le Prix du Jeune Public, souligne ainsi, à travers des personnages en papier mâché qui se « réparent » à l’aide des courriers qu’ils reçoivent de la part de femmes aimées, l’importance des mots pour panser et… penser !

JPEG

Très honoré par cette distinction, l’Ambassadeur de France a tenu à saluer la qualité de l’ensemble des productions, toutes empreintes d’une sensibilité et d’une profondeur qui marqueront les mémoires pour longtemps, et à rappeler le profond humanisme dont est porteuse la francophonie.

JPEG - 216.4 ko
Philippe Lalliot, Ambassadeur de France aux Pays-Bas

La soirée s’est prolongée autour d’un buffet aux saveurs multiples, comme un prélude aux actions qui auront lieu tout au long du mois de mars pour célébrer cette francophonie qui nous relie, et que nous vous invitons à découvrir, toujours plus nombreuses et nombreux.

JPEG

« La Francophonie Tout-Court » a été organisée par 15 ambassades francophones aux Pays-Bas (Argentine, Autriche, Cameroun, Canada, Chypre, Côte d’Ivoire, Délégation Wallonie-Bruxelles, France, Grèce, Liban, Maroc, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tunisie), l’Institut français des Pays-Bas, l’Alliance française de La Haye, le Lycée français Vincent van Gogh de la Haye, avec le soutien de TV5 Monde.

Calendrier
Sur le plan