Nuits Film & Science | 23 et 25 septembre 2020

Le festival franco-néerlandais de courts-métrages et débats revient pour une troisième édition consacrée aux Objectifs de développement durable liés à l’eau : ressource, source de richesses et de liens entre les humains et les continents, l’eau attise les convoitises.

Longtemps considérée comme une ressource inépuisable, l’eau douce est aujourd’hui de plus en plus rare, elle représente 2,6 % de toute la quantité d’eau disponible sur terre. L’eau est déjà un enjeu stratégique dans certaines régions du monde. Deux conceptions de l’eau comme ressource s’opposent actuellement : l’une considère l’eau comme un patrimoine commun qui nécessite une gestion publique ; l’autre voit l’eau comme une marchandise dans un marché concurrentiel. Ces deux philosophies entraînent des approches radicalement différentes de la question. Si l’eau est une marchandise, dans quelles conditions peut-elle être commercialisée ? Si l’eau est un bien public, quelle organisation internationale en a la charge ? Comment protéger les plus faibles ? Comment acheminer l’eau gratuitement à ceux qui en ont le plus besoin ?

L’agriculture, l’industrie et le logement sont étroitement liées, au sein de l’Europe, où chacun de ces 3 usages représente 1/3 de la ressource en eau. Cependant, à l’échelle du monde, l’agriculture utilise 70 % des ressources en eau (contre 10 % seulement pour les villes) principalement par le biais de l’irrigation, et quant à l’eau douce, elle est générée pour les 2/3 par les glaciers des pôles et des zones montagneuses du globe. Cette utilisation intensive fragilise les disponibilités en eau, et contribue à la pollution et la « surutilisation » des ressources des mers et des océans. Il apparaît essentiel de produire des cultures adaptées aux climats et de minimiser les rejets et prises d’eau qu’elles soient celles effectuées dans des lacs, des rivières ou des mers et océans. Ceci afin de réduire l’impact humain sur la ressource en eau et la qualité des écosystèmes. Le nombre de sécheresses en perpétuelle augmentation a une répercussion directe sur les guerres et la faim dans le monde, les scientifiques l’ont démontré. Une gestion raisonnée des ressources en eau est un élément incontournable de toute stratégie de développement durable et de maintien de la biodiversité, ainsi que de stabilité politique.

Dans le cadre de l’année bleue de l’Institut français des Pays-Bas, la troisième édition des Nuits Film & Science propose deux soirées en ligne autour de deux Objectifs de développement durable (ODD) des Nations unies : garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable (objectif 6) et conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fin du développement durable (objectif 4).

Cette thématique essentielle de la coopération franco-néerlandaise est traitée par des projections de courts-métrages, ainsi que des débats interactifs avec des experts issus de centres de recherches, universités et entreprises majeurs dans le domaine de la gestion des océans, des mers et de l’eau.

Inscrivez-vous

 

PROGRAMME 

L’eau : ressource et usages urbains | Mercredi 23 septembre

Jan Knikker, Associé / stratégie et développement, MVRDV (Pays-Bas) - intervenant
Kees van Leeuwen, Chercheur et Professeur, Université d'UtrechtKWR Water Research Institute (Pays-Bas) - intervenant
Romain Mauger, Chercheur, Rijksuniversiteit Groningen & Groningen Centre of Energy Law and Sustainability  (Pays-Bas) - modérateur

Courts-métrages diffusés :

Plastic (2017), Sébastien Baillou (Belgique)
The Last Well (2017), Filip Filkovic (Croatie-France)
Hybrids (2017), Florian Brauch, Kim Tailhades, Matthieu Pujol, Yohan Thireau, Roman Thirion (France)
Le pêcheur et l’homme d’affaires (2017), Simon François (France)
A Better Tomorrow (2013), Mitsuyo Miyazaki (Japon)

Confinés dans un éco-système | Vendredi 25 septembre

Gilles Boeuf, biologiste, professeur à l'UPMC et président du Conseil scientifique, Agence française pour la biodiversité (France)
Christophe Lasseur, responsable de projets MELISSA, ESA ESTEC (Pays-Bas)
Marc Obéron, Directeur, Le Temps presse (France)

Courts-métrages diffusés :

Panta Rhei (2018), Wouter Bongaerts (Belgique)
Le secret des glaces (2014), Louis Fontimpe (France)
Bleu nuit (2012), David Myriam (France)
Plastic (2017), Sébastien Baillou (Belgique)
Le pêcheur et l’homme d’affaires (2017), Simon François (France)

 

INFORMATIONS

Organisé par : Institut français des Pays-Bas
En partenariat avec : Le Temps presse, Ambassade de France en Belgique, ESA-ESTEC
Langue des courts-métrages : VO, sous-titres anglais
Langue des débats : Français et néerlandais

 

POUR ALLER PLUS LOIN

L’action de la France en matière d’eau et d’assainissement – Ministère des Affaires étrangères

Conclict Management in the Mediterranean and the Atlantic 1000-1800 – Louis Sicking, Prix Descartes-Huygens

Projet de réouverture des canaux du XVIIe siècle de La Haye – Jan Knikker, MVRDV 

À Rotterdam, des solutions d’avenir face à la montée des eaux – France inter

Pourquoi étudier l’océan depuis l’espace – RFI

Demain y aura-t-il toujours de l’eau douce ? – Blog de la Cité des sciences et de l’industrie et du Palais de la découverte

Pollution plastique des océans : Tara remonte à la source – Blog de la Cité des sciences et de l’industrie et du Palais de la découverte

Pourquoi l’eau est devenue une ressource menacée – France culture

Vers des villes sans eau, quelles solutions ? – Demain la ville

Calendrier
Sur le plan
Sur Facebook

Sur Twitter