Retour sur la Journée de la Francophonie à Groningue 2018

Le 14 mars 2018 à Groningue, la francophonie était à l’honneur !

 

Le professeur Bruno Bernard, expert en commerce international et consultant à la Commission européenne  a mis en avant l’importance de la francophonie dans le monde des affaires internationales et les Pays-Bas.

Aujourd’hui, on compte 274 millions de francophones dans le monde dont 150 millions d'Africains. D’après Bruno Bernard, d'ici 2050, le monde comptera 700 millions de locuteurs francophones et le nombre de francophones africains augmentera de la même façon. L’avenir de la francophonie appartient à l’Afrique où la République démocratique du Congo est déjà considérée comme le premier pays francophone avant la France.

Pour les Pays-Bas, grands commerçants, experts dans le monde maritime (digues, drones marins, canaux, pèche, logistique, …), il semble très utile de savoir parler français… En s’arrêtant dans un port, on a une chance sur deux que les personnes y parlent français. En effet, les premiers pays maritimes parlent français.

Langue officielle pour les brevets au même titre que l’Anglais et l’Allemand, le français est aussi la langue de plusieurs institutions internationales et grands groupes privés… Le G7, l’Unesco, l’ONU mais aussi Airbus, Carrefour, la Croix rouge, le Comité olympique… ou encore LVMH, Chanel, Total, Areva, Dassault, Nestlé, Danone, Ubisoft, Universal music, Canal +, Veolia…

 

Article de Bruno Bernard dans le Dagblad Noorden Leer Frans als je meer wilt verdienen :

http://www.dvhn.nl/Meningen/Opinie-Leer-Frans-als-je-meer-wilt-verdienen-22990442.html

 

 

Madame Trang Phan-Labays, maître de conférence à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et directrice adjointe pour les formations à l’Institut international pour la Francophonie, est venue, quant à elle, nous présenter les aspects historiques et géopolitiques de la francophonie. Le mot « Francophonie » apparaît, pour la première fois, en 1880 sous la plume du géographe français Onésime Reclus. Il désigne l’ensemble que constituent toutes les personnes qui, à la surface du Globe, s’expriment en français. La francophonie aujourd’hui avec un petit f fait référence au partage d’une langue commune, le français alors que la Francophonie est l’organisation intergouvernementale composée de pays francophones ou des pays partageant les valeurs promues par l’ensemble.

Ainsi, la Francophonie en tant qu’organisation permet de promouvoir la langue française tout en soutenant le plurilinguisme, la paix, l’éducation et la solidarité francophone. Elle tend aujourd’hui à devenir une union géoculturelle car elle est une association géopolitique composée de sphères d’interactions humaines à fondements linguistiques et culturels sans limites frontalières fixes. Aussi, elle en profite pour proposer une mondialisation alternative fondée sur la notion de biens publics mondiaux comme l’environnement, le multilatéralisme, le soutien aux droits internationaux et à un réseau multipolaire garant de la paix, rempart contre l’hégémonie culturelle et linguistique.

 ***

Maïlis Boulin, professeur de FLE à l’Institut français de Groningue, a animé un jeu d’évasion portant sur la langue française et la francophonie avec un groupe de professeurs. Le but était de proposer un nouvel outil pédagogique aux professeurs pour leur donner des idées de travaux ludiques et interactifs en classe de langue.

Enfin, le quizz de la francophonie, animé par Horia Benmehdi, s’est déroulé dans la joie, les rires et la bonne humeur, à partir de 20h, au magnifique café Huis de Beurs. Quatre équipes, spécialistes de la langue française et de la culture francophone, ont remporté de superbes cadeaux : assortiments de mets et gourmandises français, albums et goodies !

 

Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine !

Toutes les photos dans notre album facebook : http://bit.ly/2tX0WNI

 

 

Organisée par l'Institut français de Groningue avec le soutien de l'Université de Groningue et de TV5Monde

 

Calendrier
Sur le plan
Sur Facebook

Sur Twitter

Notre Infolettre

Pour suivre l'actualité de l'Institut français des Pays-Bas