Encore plus d’Europe dans le Procope Plus 2021

À l’occasion du mois de l’Europe, l’Institut français des Pays-Bas et l’Ambassade de France s’associent au programme Procope Plus 2021, le partenariat Hubert Curien (PHC) franco-allemand.

Le programme Procope Plus est le partenariat Hubert Curien (PHC) franco-allemand mis en œuvre en France par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et en Allemagne par le Deutscher Akademischer Austausch Dienst (DAAD).

Première étape vers un projet européen multilatéral

L’Institut français des Pays-Bas s’associe pour la deuxième année au programme Procope Plus afin d’encourager les propositions de projets au niveau européen, par le soutien à l’organisation de colloques scientifiques et de rencontres de chercheurs néerlandais avec des équipes de recherche franco-allemandes.

Grâce aux contributions de l’Institut français des Pays-Bas et de l’Institut français de la Suisse, l’enveloppe budgétaire du programme Procope Plus 2021 a ainsi été augmentée pour favoriser des équipes de chercheurs triparties ou quadripartites.

Une coopération scientifique franco-allemando-néerlandaise

En 2019, le programme Plus avait soutenu l’organisation de trois colloques scientifiques franco-germano-néerlandais. Une restitution de l’un de ces colloques avait notamment été présentée par le néerlandais Jérôme Collemar lors de la Journée des lauréats le 27 juin 2019 à la résidence de France.

Cette Journée des lauréats, qui ne pourra avoir lieu en 2020 dans le contexte actuel, avait alors rassemblé 80 personnes dont 20 participants des différents programmes de mobilité d’étudiants et chercheurs néerlandais vers la France ou l’Allemagne.

L’équipe de recherche organisatrice du colloque sur les métabolites secondaires fongiques – une forme spécifique de champignon – à l’université de Hanovre en 2019, était composée d’experts issus du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris et de l’université d’Utrecht. Dans sa demande de financement pour l’organisation de ce colloque, elle avait souligné que « sans action entreprise pour remédier au problème des résistances des bactéries aux antimicrobiens aussi bien humains qu’animaux, les prédictions scientifiques estiment que les infections microbiennes seront la première cause de mortalité à l’horizon 2050, avec 10 millions de décès chaque année ».

Un travail de recherche scientifique essentiel

En pleine pandémie du covid-19, ce qui semblait être prémonitoire, devient en partie de l’ordre du constat et ce travail de recherche scientifique à moyen et long terme revêt alors un caractère essentiel. Nous ne doutons pas de l’investissement des chercheurs du laboratoire Westerdijk Fungal Biodiversity Institute à Utrecht pour trouver le bon traitement.

En effet, les métabolites secondaires sont des molécules de petits poids produites principalement par les micro-organismes et les plantes. Depuis toujours, les métabolites secondaires occupent une place primordiale dans nos sociétés. Elles ont révolutionné plusieurs fois la médecine moderne au siècle dernier, notamment avec le premier antibiotique (pénicilline, toujours la classe d’antibiotique la plus utilisée) et le premier immunosuppresseur (cyclosporine).

Les métabolites fongiques présentent un large éventail d'autres activités biologiques, incluant des antiviraux, des antimycosiques, des phytotoxiques, des entomotoxiques et des anticancéreux, mais aussi des colorants et fragrances. Les positionnant ainsi comme des molécules phares pour diverses applications pharmaceutiques, industrielles et agronomiques.

Nous ne doutons pas que vous n’hésiterez pas à vous positionner avant le 29 juin pour répondre à cet appel à candidatures qui recouvre toutes les disciplines scientifiques : 

Retrouvez les appels à candidatures dans le cadre de la coopération scientifique et universitaire entre la France et les Pays-Bas :

 Retrouvez les actualités de la coopération scientifique et universitaire entre la France et les Pays-Bas :

Calendrier
Sur le plan