Retour sur le Mois de la Francophonie 2013

Mars 2013 – L’Institut français et ses nombreux partenaires, acteurs de la promotion du français, ont organisé le Mois de la Francophonie 2013. Retour sur l'évènement.

La Semaine de la langue française et de la Francophonie est destinée à promouvoir la langue et la culture françaises à travers le monde en mettant l’accent sur la diversité culturelle des pays ayant le français en partage. Les manifestations mises en œuvre visent à renforcer la diplomatie d’influence à travers l’Organisation internationale de la Francophonie, tant pour renforcer l’adhésion des pays membres au projet collectif que pour sensibiliser les pays extérieurs à l’Organisation aux projets portés par la communauté francophone. Elles permettent aussi d’adresser un message de soutien énergique aux associations de professeurs de français et aux francophones à travers le monde pour les motiver dans leur activité la plus essentielle de diffusion de la langue.

1. Des initiatives pour animer l’apprentissage du français dans le contexte scolaire

L’édition 2013 de la Semaine de la langue française aux Pays-Bas a atteint ces deux objectifs en accordant une attention particulière à la promotion du français auprès du public scolaire. Le mois de mars était en effet l’occasion d’un double rendez-vous essentiel pour l’apprentissage du français aux Pays-Bas : le Congrès bisannuel des professeurs de français, le lancement de l’opération « la malle aux merveilles » auprès des collégiens d’une vingtaine d’établissements scolaires néerlandais.

Le 12e congrès bisannuel des professeurs de français des Pays-Bas s’est tenu les 22 et 23 mars à Noordwijkerhout, non loin d’Amsterdam. Le thème était cette année: "le français à la carte". Les organisateurs ont en effet décliné tout au long de ces deux journées 51 ateliers où la langue française était présentée comme une invitation au voyage tantôt sur la carte géographique des pays de la Francophonie tantôt sur celle de la gastronomie en mêlant les fonctions nutritives et phonatoires remplies par la bouche. Après l’ouverture officielle par l’ambassadeur de France et la présidente de l’association, Trees Aller, plus de 500 personnes ont assisté à la conférence inaugurale de Jean Pruvost, professeur à l'université de Cergy-Pontoise et animateur en France de la Journée des Dictionnaires, qui a emmené le public pour un "voyage lexical dans l'univers du chocolat".
Présent également depuis les toutes premières éditions de ce congrès, Michel Boiron, directeur du Cavilam, présentait un atelier très remarqué sur les moyens de porter au loin, en dehors des classes, l'enthousiasme que peut communiquer un cours de français. Le succès de ce Congrès réside dans la dynamique créée par la section de français des professeurs néerlandais de langue vivante, qui vient d'ailleurs de renouveler complètement le site dédié à la promotion du français aux Pays-Bas (http://franszelfsprekend.nl). Le comité d'organisation du congrès, présidé par Marcel van den Munckhof, a assuré un travail sans faute et le traditionnel salon des exposants, auquel participait l'Institut français des Pays-Bas, a permis de mettre en lumière la richesse et la diversité de la francophonie et la vitalité de son enseignement aux Pays-Bas.

La Table ronde du français, regroupement au service de la promotion de la langue de la section de français de l’association Levende Talen, de l’agence néerlandaise Europees Platform, de l’Institut français des Pays-Bas, présidée par la Frans Nederlandse Academie, a profité du Congrès des professeurs de français pour lancer officiellement sa campagne « Kies Frans » de sensibilisation à l’apprentissage de notre langue auprès des élèves et parents des deuxième et troisième années du collège, à la fin de la période d’apprentissage obligatoire des langues vivantes autres que l’anglais dans la plupart des filières éducatives du secondaire. Cette campagne va permettre à un assistant de langue itinérant spécialement recruté à cet effet d’effectuer pendant trois mois auprès d’établissements scolaires volontaires des visites de classe afin d’y proposer des activités créatives autour des pratiques de la langue. Cette action baptisée « la malle aux merveilles » est un préambule à la mise en place à partir de la rentrée prochaine de l’adaptation pour les Pays-Bas du projet « France Mobile » de lecteurs itinérants tel qu’il existe en Allemagne, et qui repose sur l’association à la fois du réseau de l’Institut français, d’une fondation et d’un partenaire industriel.

Enfin, l’Institut français des Pays-Bas organise chaque année avec les associations de professeurs de français différents concours interscolaires pour motiver les activités de production des élèves souvent prisonniers d’un système scolaire où paradoxalement les pédagogies novatrices qui mettent l’enfant au cœur des apprentissages vont de pair avec des évaluations des compétences linguistiques encore dominées par le modèle ancien de la grammaire-traduction. La finale du 28e concours interscolaire récompensait le 18 mars la création audiovisuelle en français des meilleurs travaux d’élève tandis que l’Alliance française des Pays-Bas invitait le 27 mars les lauréats d’un concours d’exercice créative auquel participaient les meilleurs lycées du pays.
Un prix du jeune lecteur sera remis le 24 avril par la romancière Delphine De Vigan aux lauréats d’un autre concours d’écriture organisé dans le cadre de la lecture d’une œuvre de l’auteure française adaptée au public scolaire.

2. La bande dessinée et la publicité pour promouvoir la diversité linguistique et culturelle de la Francophonie

L’Institut français des Pays-Bas accueillait à la Maison Descartes d’Amsterdam tout au long du mois de mars l’exposition « Des cases et des hommes » proposée pour la première fois au Sommet de la Francophonie de Montreux en 2010 par la Fondation Wallonie-Bruxelles et réalisée par le centre belge de la bande dessinée. En septembre 2012, la Communauté française de Belgique a enfin ouvert à La Haye une Délégation Wallonie-Bruxelles, ce qui permet à notre coopération éducative de disposer d’un partenaire actif pour la promotion du français aux Pays-Bas, notamment pour la mise en place de classes bilingues et l’échange d’assistants de langue. L’exposition présentait des reproductions d’œuvres réalisées par des dessinateurs issus des différents pays de la Francophonie. Son inauguration a été l’occasion d’un échange autour des identités francophones entre le représentant permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie à Bruxelles, Pietro Sicuro, et des élèves de l’Ecole européenne de Bergen ainsi que d’établissements scolaires néerlandais.

Les ambassades de 14 pays membres de la Francophonie ont choisi pour leur part de célébrer la Francophonie en célébrant la Nuit des publivores francophones à La Haye, Amsterdam et Groningue. Une sélection d’écrans publicitaires provenant de 40 pays membres de l’OIF a permis au public d’apprécier la diversité dans des cadres contrastés, salles de spectacle traditionnels ou brasseries. A La Haye, les ambassades avaient préparé un buffet de spécialités culinaires francophones tandis qu’à Groningue, la projection était précédée par un quiz de la Francophonie au véritable succès populaire. Le contrat passé avec le prestataire demandait la représentation la plus diversifiée de la Francophonie et a été de ce point de vue particulièrement bien rempli ; on pourra regretter une qualité inégale des documents audiovisuels proposés mais n’est-ce pas la règle dans une sélection aussi vaste ?

3. Des conférences et spectacles pour faire la fête à la langue française

Le 16 mars, la Dictée Descartes était organisée sur le thème des dix mots de la langue française par l’Institut français des Pays-Bas, avec le soutien de la Fondation Wallonie-Bruxelles. Une cinquantaine de participants se sont soumis à l’exercice proposé avec compétence, enthousiasme et bienveillance par Michèle Lenoble-Pinson, membre du Conseil international de la langue française et présidente des championnats d’orthographe de Belgique.

Enfin, l’antenne de l’institut français à Groningue accueillait pendant toute la journée du 20 mars une suite de manifestations culturelles en partenariat avec l’université de Groningue et son centre d’Etudes canadiennes, sur le thème à la fois des littératures et paralittératures en langue française mais aussi de la littérature d’expression française dans le contexte de la décolonisation et de l’expression littéraire au Maghreb (Fouad Laroui). Pour le jeune public, Groningue recevait également la dernière étape d’une tournée du conteur français Philippe Pochat. Ce dernier a proposé deux spectacles à la bibliothèque municipale, après avoir offert des divertissements au jeune public scolaire francophone du lycée français (La Haye et Amsterdam) et de l’Ecole européenne (Bergen).

La Semaine de la langue française aux Pays-Bas, qui s’est achevée par une réception à la Résidence de France le 28 mars, en présence des principaux acteurs de la Francophonie aux Pays-Bas, a montré la volonté de collaborer de nombreux pays membres de la Francophonie, parfois peu habitués du grand public à en représenter la diversité, comme Chypre ou la Bulgarie, en plus des principaux bailleurs de fonds de l’organisation francophone, et des pays du Maghreb (Maroc, Tunisie), très présents et appréciés aux Pays-Bas. Par le hasard de leur programmation, les grandes salles de spectacle néerlandaises montrent aussi que la langue française demeure un important véhicule des échanges culturels internationaux. Le succès populaire et l’enthousiasme des participants au congrès bisannuel des professeurs de français montrent que les forces restent vives à promouvoir notre langue aux Pays-Bas. Des projets d’avenir existent et méritent d’être soutenus par l’ensemble de la communauté ayant le français en partage.

Les 14 pays membres de la francophonie participant à cette édition 2013.

Belgique, Bulgarie, Cameroun, Canada, Chypre, Côte-d’Ivoire, France, Liban, Luxembourg, Maroc, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tunisie, en plus des organismes culturels : Alliance française des Pays-Bas, TV5 et l’Institut français des Pays-Bas.

Conte musical avec Philippe Pochat

15h30 - Philippe Pochat, conteur de la Compagnie des Fées du Logis interviendra à l’Institut français à Amsterdam durant le Mois de la francophonie pour rencontrer de jeunes élèves et donner une représentation publique.

Calendrier
Fichiers
Sur le plan