Festival de Cannes 2018

Le film le plus acclamé le week-end dernier, c’est "Girl", premier film du réalisateur flamand Lucas Dhont. Il raconte l’histoire d’un adolescent qui change de sexe. La fin de la projection s´est accompagnée d´un tonnerre d’applaudissements. Avant sa venue au Festival de Cannes, Dhont était encore inconnu dans le monde du cinéma, Il y a désormais trouvé sa place.

Climax, le nouveau film de Gapsar Noé, a également retourné les esprits. Climax, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, est un film de danse, basé sur une histoire vraie où les membres d’une compagnie de danse se déchaînaient sous l’influence d'un produit hallucinatoire. Les Inrockuptibles en dit : « Un cocktail explosif de sexe, de violence et de drogue filmé par une caméra sous ecsta. » Le film a été tourné par un réalisateur qui n’a jamais caché son appétence pour les stupéfiants.

Jean-Luc Godard était présent au festival de Cannes avec un film en compétition : « Le livre d’image ». Il sort exactement 50 ans après Mai 68, lorsque Godard était un des jeunes réalisateurs qui s’est opposé contre le déroulement du festival de Cannes dans ce contexte politique tendu.

Les Pays-Bas sont aussi présents à Cannes, avec « Joao et le couteau » (1972) du réalisateur néerlandais George Sluizer et filmé par Jan de Bont. Le film sera montré en version restaurée dans la section Cannes Classic. En automne, le film sera projeté au EYE à Amsterdam.

 https://www.festival-cannes.com/en/festival/

Calendrier
Sur le plan