Une Saison française | Marc Dugain | 09 oct. 2019, 14:00

Mercredi 9 octobre 2019, 14h

Université de Groningue

Expositiezaal (Harmoniegebouw)

Oude kijk in ’t Jatstraat 26, 9712 EK Groningue

Rencontre suivie d’une vente de livres et d’une séance de dédicaces.

Inscription gratuite via eventbrite : « Marc Dugain | A French season with Olivier Barrot »

En partenariat avec Spui 25, Athenaeum Boekhandel et l’Université de Groningue.

Au cours de l'année 2019, prenez part à nos rencontres avec des gens de lettres et de scène, acteurs de l'intense activité culturelle dans la France d'aujourd'hui. Une Saison française est un programme conçu et présenté par Olivier Barrot en collaboration avec l’Institut français des Pays-Bas.

Ecrivain, dramaturge et réalisateur, Marc Dugain est un aventurier, dans la vie comme dans son oeuvre. Fondateur de compagnies aériennes, il mène avec brio une double carrière d'écrivain (à succès) et de réalisateur de films. Captivé par l'histoire contemporaine, il sait aussi bien évoquer par la fiction dûment documentée, la Grande Guerre ("La chambre des officiers") que la politique américaine ("La malédiction d'Edgar", "Ils vont tuer Robert Kennedy"), soviétique ("Une exécution ordinaire), française ("L'emprise"). Au cinéma et à la télévision, il sait admirablement diriger ses interprètes.

Photo : Marc DUGAIN, 2017 © Francesca Mantovani - éditions Gallimard

Quelques ouvrages phares de l'auteur

Transparence, 2019

© Editions Gallimard

À la fin des années 2060, la présidente française de Transparence, une société du numérique implantée en terre sauvage d’Islande, est accusée par la police locale d’avoir orchestré son propre assassinat. Or au même moment, son entreprise s’apprête à commercialiser le programme Endless, un projet révolutionnaire sur l’immortalité, qui consiste à transplanter l’âme humaine dans une enveloppe corporelle artificielle. Alors que la planète est gravement menacée par le réchauffement climatique, cette petite start-up qui est sur le point de prendre le contrôle du secteur numérique pourra-t-elle sauver l’humanité ?

Ce roman d’anticipation éblouissant nous dévoile le monde de demain pour mieux nous révéler celui d’aujourd’hui et mettre en lumière la plus grande révolution technologique de notre histoire.

 

 

 

 

Une exécution ordinaire, 2007

© Editions Gallimard, Folio

Au mois d'août de l'an 2000, un sous-marin nucléaire russe s'abîme dans des profondeurs accessibles de la mer de Barents. Vania Altman ferait partie des derniers survivants. Dans un port du cercle polaire, la famille Altman retient son souffle : elle risque une nouvelle fois de se heurter à la grande Histoire. Un demi-siècle après la mort de Staline, c'est désormais un ancien du KGB qui gouverne la Russie.

Après nous avoir fait pénétrer dans les coulisses du FBI avec La malédiction d'Edgar, Marc Dugain offre ici une véritable fresque de la Russie contemporaine. Inspirée de faits réels, elle révèle le profond mépris pour la vie manifesté par les gardiens paranoïaques de l'empire russe.

 

 

 

 

  

 La malédiction d’Edgar, 2005

© Editions Gallimard, Folio

" Edgar aimait le pouvoir mais il en détestait les aléas. Il aurait trouvé humiliant de devoir le remettre enjeu à intervalles réguliers devant des électeurs qui n'avaient pas le millième de sa capacité à raisonner. Et il n'admettait pas non plus que les hommes élus par ce troupeau sans éducation ni classe puissent menacer sa position qui devait être stable dans l'intérêt même du pays. Il était devenu à sa façon consul à vie. "

John Edgar Hoover, à la tête du FBI pendant près d'un demi-siècle, a imposé son ombre à tous les dirigeants américains. De 1924 à 1972, les plus grands personnages de l'histoire des Etats-Unis seront traqués jusque dans leur intimité par celui qui s'est érigé en garant de la morale.

Ce roman les fait revivre à travers les dialogues, les comptes rendus d'écoute et les fiches de renseignement que dévoilent sans réserve des Mémoires attribués à Clyde Tolson, adjoint mais surtout amant d'Edgar. A croire que si tous sont morts aujourd'hui, aucun ne s'appartenait vraiment de son vivant.

 

 

 

La chambre des officiers, 1999

© Editions Pocket

1914. Tout sourit à Adrien, ingénieur officier. La guerre éclate et lors de la reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d’obus le défigure. Le voilà devenu une « gueule cassée ». Adrien ne connaitra pas les tranchées mais le Val-de-Grâce, dans une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir, où l’on ne se voit que dans le regard des autres. Adrien y restera cinq ans. Cinq ans pour penser à l’après, pour penser à Clémence qui l’a connu avec sa gueule d’ange…

 

 

 

 

 

 


Calendrier
Sur le plan