Table Ronde de la Francophonie 2016 : Retour

Dans le cadre du « Mois de la langue française et de la Francophonie 2016 », les Ambassades francophones des Pays-Bas (*), l’Institut français des Pays-Bas et l’Alliance française de La Haye ont organisé conjointement, avec le soutien de TV5 Monde, une table-ronde sur le thème « La Francophonie, vecteur de diversité dans les institutions internationales à La Haye ».

(*) Ambassades participantes : Burundi, Cameroun, Canada, Chypre, Côte d’Ivoire, Délégation Wallonie-Bruxelles, France, Grèce, Liban, Luxembourg, Maroc, Mexique, Roumanie, Sénégal, Suisse, Tunisie.

 

Cette table-ronde s’est déroulée le jeudi 10 mars dernier dans le lieu hautement symbolique de l’auditorium de l’Académie de droit international du Palais de la Paix à La Haye et a été ouverte par Mme Rajae Essefiani, Conseillère Education et langue française au Cabinet de la Secrétaire générale de la Francophonie.

 

 

Mme Rajae Essefiani

 

Au cours de cette table-ronde, les intervenants, M. Christophe Bernasconi, Secrétaire général de la Conférence de La Haye de droit international privé, M. Philippe Couvreur, Greffier de la Cour internationale de Justice, M. François Roux, Chef du Bureau de la Défense du Tribunal spécial pour le Liban, M. Johan van der Werff, Ambassadeur des Pays-Bas auprès des Organisations Internationales, et M. Alexandre Wolff, Responsable de l’Observatoire de la langue française de l’Organisation internationale de la Francophonie ont pu présenter un état des lieux du français dans leur organisation respective.

 

 

De gauche à droite : M. Johan van der Werff, M. Alexandre Wolff, M. Dominique Hoppe, M. François Roux, M. Christophe Bernasconi, M. Philippe Couvreur.

 

Ils ont ensuite, modérés par  M. Dominique Hoppe, Fonctionnaire international à l’Office des brevets et Président de l’AFFOI-monde, pu débattre sur des questions essentielles telles que le multilinguisme, un surcoût inutile ou une garantie de bon fonctionnement, ou encore sur les risques du monolinguisme dans les Organisations internationales.

 

A l’issue de la table-ronde, les échanges ont été poursuivis en toute convivialité autour d’un buffet francophone où 14 pays étaient représentés à travers des spécialités culinaires.

 

 

Les étudiants de l’Ecole européenne de La Haye devant le stand de Roumanie. 

Agenda
Bestanden
Op de kaart